Elles viennent dans la nuit


RÉSUMÉ

Comment retenir les rêves, les empêcher de fuir ? L’espace d’un instant, parfois, affleure la présence d’un monde invisible. Des visages, des voix se dégagent de l’ombre. Des figures irréelles, fascinantes, fugaces, apparaissent en songe. D’énigmatiques visiteuses qui, à peine entrevues, à chaque fois s’échappent, se glissent hors de la chambre, laissant flotter l’énigme de cet instant de grâce.  

Parce que le monde de la nuit est fugace, il nous manque les mots pour en parler. C’est là que le poème intervient. Dans cet entre-deux, reflet de sensations, de moments évanouis sitôt perçus…  Peu importe ce que sont ces visiteuses, ces pensées, ces fantômes, elles sont différentes pour chacun, peuplant les nuits de leurs pas légers.

Le poème de Corinne Hoex se fait scansion, presque chanson, pour évoquer cette fragilité du songe.




À PROPOS DES AUTEURS
Kikie Crêvecoeur
Illustrateur de Elles viennent dans la nuit
Kikie Crèvecœur vit et travaille à Bruxelles. Elle travaille la gravure et la lithographie. Depuis 1988, elle est professeur à l'Académie de Dessin et des Arts Décoratifs de Watermael-Boitsfort. A partir de 1986, la technique de la gravure sur gommes a caractérisé durant plusieurs années les créations de Kikie Crèvecoeur. Elle réalise et collabore à de nombreuses éditions d'artistes.

AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:xfirstword - "Elles viennent dans la nuit"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => Array ( [0] => 9955 ) )

Ceci pourrait également vous intéresser...

Audrey H.,

Première Audrey du livre de Pascale Toussaint, Audrey H. : la narratrice, bibliothécaire, spécialiste…

Sainte-Croix-du-Mont

De Sainte-Croix-du-Mont, au coeur du vignoble, un homme écrit des…