Amour et désamour. Regards d’écrivains sur Bruxelles. 1845-1978



NOS EXPERTS EN PARLENT...
Le Carnet et les Instants

Le vingtième titre de la collection proposée par le Musée de la Ville de Bruxelles est l’un des plus attrayants : Amour et désamour. Regards d’écrivains sur Bruxelles 1845-1978. Cette petite anthologie, composée par Marc Meganck, s’ouvre par une lettre de Balzac à sa bien-aimée Eveline Hanska, célébrant en Bruxelles une des villes  « sacrées », « primordiales », où ils se sont retrouvés.Chateaubriand nous fait retomber rudement de notre nuage, résumant âprement, lorsqu’il évoque ses voyages en Europe dans les Mémoires d’outre-tombe, « la capitale du Brabant » qui « n’a jamais servi que de passage à mes exils ; elle a toujours…


AVIS D'UTILISATEURS

FIRST:ville - "Amour et désamour. Regards d’écrivains sur Bruxelles. 1845-1978"
stdClass Object ( [audiences] => [domains] => )

Ceci pourrait également vous intéresser...

La Nuit du pigeon

Des idées noires, le cœur en berne. Pas de boulot. Le bureau…

Traversées

À travers la cinquantaine de poèmes rassemblés dans cette anthologie, Marcel Thiry nous emmène dans ses voyages imaginaires,…

Les ombres

Dans une aube qui se prolonge, un homme de soixante et quelques années, cherche au fond du miroir et dans le laitage de la brume matinale,…